Mairie, Place de l'Hôtel de Ville - 32310 Valence-sur-Baîse | 06 52 39 93 81
Actualités

Un parc historique de Gascogne ?

01/04/2019
Un parc historique de Gascogne ?

Un parc historique de Gascogne ? 

Il y a de cela quelques dizaines d’années, l’association dont je faisais partie ‘’ Association Bastides du Sud-Ouest ‘’, à l’origine des fascicules édités par Diagram consacrés à ces villes nouvelles du Sud-Ouest, avait présenté un projet aux services du Conseil Général. Aucune réponse pour une possible réalisation que aurait mérité réflexion. Pourquoi ne pas travailler à la création d’un Parc Historique de Gascogne ? Le livre d’or qui attend les visiteurs dans les salles de l’Espace-Bastides à Valence-sur-Baïse explicite cette démarche. La concentration rem arquable d’édifices et de sites historiques autour de la Baïse, la notoriété de Flaran pour laquelle le Conseil Départemental ne ménage pas ses efforts mériteraient un projet fédérateur. Ne possédons-nous pas tous les strates de l’histoire ? L’époque antique avec la villa gallo-romaine de Séviac, les musées de Lectoure et d’Eauze, la superbe mosaïque du Mian ; l’époque romane avec les castelnaux de Fourcès, Larressingle, Maignaut-Tauzia, Saint-Orens-Pouy-Pouy-Petit ; l’époque gothique avec les bastides de Montréal, Fleurance, Mirande, Beaucaire-sur-Baïse, Valence-sur-Baïse ; l’époque moderne avec Castéra-Verduzan et les travaux urbanistiques et routiers des intendants du XVIIIème siècle. Sous l’autorité du Conseil Départemental il s’agirait de construire une réelle complémentarité entre les sites et édifices historiques représentant tous les strates de l’histoire afin de proposer un produit de tourisme culturel cohérent. L’animation et la promotion des activités qui s’y dérouleraient seraient effectuées dans le cadre de l’abbaye de Flaran qui conforterait encore plus sa véritable dimension de pôle culturel et pourrait utiliser pleinement les installations dont le conseil général l’a dotée. Dans un prochain article seront traitées la gestion du Parc Historique de Gascogne et son animation qu’avaient envisagées les concepteurs dont faisait partie Gilles Bernard, géographe de l’Histoire, enseignant Hypokhâgne à Toulouse. Il fut un temps où pour éviter la macrocéphalie du réseau routier français, on incita les agents économiques locaux à s’installer dans les grandes villes. Cela donna lieu à la naissance de Paris au petit-pied difficilement gérable. Le monde rural se vide. Ne serait-il pas temps de mettre en place des actions innovantes qui profiteraient de la richesse de notre région, le patrimoine et la gastronomie ? Au moment où un débat s’instaure, je voulais apporter ma modeste contribution à tous ceux qui veulent travailler au bien-être de nos citoyens.

Claude LAFFARGUE   President du Club des Motivés